La version de votre navigateur est obsolète. Nous vous recommandons vivement d'actualiser votre navigateur vers la dernière version.

 

Pour suivre le cours de 2nde en 2013/2014, avec accès aux séquences, téléchargeables en pdf:

 

Séquence ARGUMENTATION

L'objectif de cette première séquence annuelle est double: 

se former aux nouvelles méthodes de lecture des textes en passage du repérage au début d'analyse et d'interprétation;

faire intervenir dans le raisonnement littéraire divers pans culturels: littérature bien-sûr, mais aussi presse et histoire de l'Art.

Cette première séquence, très progressive, sera donc largement axée sur une nouvelle façon de réflechir ensemble à la littérature parmi les arts, et de réfléchir aussi individuellement à la façon de donner sens à un texte.

  • A télécharger: les textes de la séquence. 

Séquence disponible en pdf

  •  L'exposition au Musée FABRE (Montpellier): "le goût de Diderot"

http://museefabre.montpellier-agglo.com/Visiter/Les_expositions/Le_gout_de_Diderot

 

  • Diderot critique d'art: l'exemple de CHARDIN et du faussement académique "la raie", tableau présent au Louvre.

Voir la page du musée:  http://www.louvre.fr/oeuvre-notices/la-raie

Le tableau étudié par Pascal JAUBERT pour la collection Palettes, qui rejoint sensiblement les premières constatations menées en classe dans notre étude  de l'image:

voir les premières minutes du documentaire qui présentent de façon dénotée le tableau.

 

 

Notre étude de l'image en classe a consisté à passer de la phase d'observation dénotée à la phase d'interprétation connotée.

  • Correction du devoir-maison :

plan de commentaire pour le texte de Baudelaire donné en commentaire n°1. 

(séquence fournie par le professeur) et à partir de ce plan, la rédaction intégrale du corrigé

 

  • Pour aller plus loin, la critique d'art aujourd'hui, un exemple contemporain, la critique de cinéma.

(Cf. document complémentaire du corpus de textes )

 

La critique de cinéma vue par un éminent contributeur aux mythiques  Cahiers du Cinéma, Jean-Michel FRODON:

 

Puis par Michel Ciment, directeur de la revue mensuelle de cinéma Positif:

 


 

Séquence POÉSIE  

séquence en pdf téléchargeable ici: CENDRARS /POESIE. Outre les textes sélectionnés en vue de l'étude ci-indiqués, l'élève aura soin de se procurer l'intégralité du recueil, afin de se familiariser avec l'écriture du poète dont nous étudierons des extraits. Voir ci-dessous l'édition recommandée ("Poésie/Gallimard"): http://www.gallimard.fr/Catalogue/GALLIMARD/Poesie-Gallimard/Du-monde-entier-au-coeur-du-monde  dont voici la couverture indicative :

 

Pour approcher l'oeuvre de Blaise Cendrars, sa diffusion, son attractivité:

 

http://www.lexpress.fr/culture/livre/a-la-redecouverte-de-la-prose-du-transsiberien-de-blaise-cendrars_1047377.html

 

http://www.lexpress.fr/culture/livre/blaise-cendrars-genie-manchot_1275192.html

 

 S'éprouver dans l'exercice du commentaire: interagir avec le professeur pour améliorer son plan de commentaire au fil de la séquence 2. 

Un exemple de plan de commentaire rédigé par deux élèves en guise de synthèse des acquis de la lecture analytique menée en classe:

 

 

Etude de l'image fixe en classe, deux documents:

 un tableau de Sonia Delaunay, 

Pour en savoir plus sur Sonia Delaunay, voir la page que lui consacre le musée où sont exposées ses oeuvres pour grande partie: le centre Pompidou.

 

 

Un portrait de Blaise Cendrars par Modigliani:

Portrait de Blaise Cendrars par Modigliani (1917)Portrait de Blaise Cendrars par Modigliani (1917)

 

Entraînement au commentaire sur la poésie

Et le devoir-maison de fin de séquence (sur l'année "commentaire n°2"), à rendre pour le 09 décembre 2013 sur feuille (manuscrite ou tapée sur ordinateur):

télécharger le commentaire au format pdf ainsi que sa proposition decorrigé rédigée. 

 

 

Les premiers jalons de la dissertation posés sur l'objet d'étude "poésie" ( janvier 2014). 

Objectif : aborder l'exercice de dissertation, exercice redouté et totalement nouveau en début de 2nde.

Il s'agit de prendre en compte l'exigence de culture, mais en veillant à écarter l'écueil majeur de la dissertation, cette tendance à remplacer le questionnement et la redéfinition des termes attendus par une simple suite d'exemples.

 

Valeur: L'exercice aura aussi valeur de synthèse de fin de séquence, afin de repenser la notion de poésie, sa complexité et ses différentes fonctions.

 

Contexte :

  • d'amorce de second semestre d'étude,
  • de fin de séquence et a pour but de synthétiser des connaissances familières dans un cadre d'écriture inédit.
  • De demi-groupe (module), afin de suivre au plus près la mise au travail d'écriture. 

Mise en oeuvre progressive en trois temps: 

  • une recherche préalable de plan et de problématisation du sujet en classe entière (séance 1, en classe, groupe-classe intégral, durée 1h00).
  • une recherche dirigée de citations et références, d'exemples dans les manuels de 2nde et de 1e disponibles au CDI (séance 2, en demi-groupe, durée 1h),
  • un cours de 1/2 groupe pour entamer la phase de rédaction après validation des exemples trouvés et hiérarchisés par les groupes de travail. Le demi-groupe s'appuie sur les modèles de rédaction établis après concertation et fixés au tableau: introduction rédigée avec étapes attendues, construction d'un paragraphe de dissertation (valant pour sous-partie en classe de 2nde), avec la problématisation nettement identifiable, relayée par l'exemple expliqué et rattaché clairement aux enjeux de la question posée.

Production de l'élève: sur ce modèle et après ces trois phases , l'élève aura ce travail (facultatif mais vivement conseillé) de mise en forme des résultats qu'ils avait trouvés en tenant compte de ce qui a été vu et fixé en classe, notamment pour respecter les étapes et la formulation attendues.

 

Un exemple de production d'élève ,

 

avec son  optimisation personnalisée par le professeur par le biais d'une correspondance mail.

 

 

Bilan" technique" de l'opération. Acquis et défis.

A ce state de milieu de 2nde on peut par exemple constater dans ces deux travaux d'élèves divers points positifs et très encourageants:

  • mise en forme convenable car structurée et convenablement rédigée,
  • souci de faire se répondre aspects du problème/ exemples discutés,
  • qualité des exemples, bien ancrés dans l'objet d'étude et issus du manuel scolaire , autrement dit validés par l'institution comme étant de qualité,
  • structure à grande échelle conforme aux attentes de l'exercice.

ainsi que des défis à relever pour améliorer le travail une prochaine fois:

  • distinguer la simple citation qui renforce le raisonnement et l'exemple qui outre sa valeur de preuve en fin de paragraphe d'analyse, vient également complexifier et servir la problématisation de la notion en jeu. L'exemple n'est donc pas qu'illustratif, il est aussi catalyseur d'analyse. 
  • Soigner l'amorce de la sous-partie, en veillant à ne pas entrer trop brutalement dans le cas précis et isolé de l'exemple, au détriment de la problématisation.

 

Prospective: 

lors des vacances de février, toute la classe aura un sujet de type bac (sur l'objet d'étude suivant, à savoir le théâtre) qui laissera le choix pour le travail d'écriture entre commentaire (la classe en a rendu deux déjà, intégralement rédigés, cf. supra) et la dissertation. L'élève pourra se confronter à l'exercice en s'y étant déjà essayé et en disposant d'une petite expérience. Il ne lui restera plus qu'à parfaire sa pratique.

 

Bilan didactique de cette première évaluation:

La problématisation était donc l'enjeu de cette première approche de la dissertation et finalement reste l'enjeu d'une dissertation qui se voudrait de plus en plus conforme à un devoir de niveau de première (année d'examen).

Les élèves qui ont dans ce demi-groupe actif et de bonne volonté suivi les étapes du cours et se sont laissé guider dans la mise en oeuvre ont apprivoisé un exercice souvent présenté comme élitiste et angoissant. Ils ont admis la dissertation comme faisant désormais partie de leur champ de compétences en cours acquisition certes mais donc bel et bien envisageable pour eux-mêmes, en vue de se donner à l'examen toutes les chances de choisir l'exercice d'écriture non par défaut (l'invention ou le commentaire) mais bien en connaissance de cause. 

 


 Séquence MOLIÈRE/THÉÂTRE,

édition laissée au choix de l'élève & des familles;

Quelques documents qui font l'objet d'une exploitation en classe:

 

  •  LE TRAVAIL DE LA MISE EN SCENE. Comparaison de quelques choix de mise en scène.

Le Misanthrope de JP Miquel (2000, Comédie Française)

 

Le Misanthrope de Pierre Dux (1977, Comédie Française)

 

Le Misanthrope de l'Ecole Alsacienne (théâtre amateur scolaire (2011)

 

 Une comparaison de deux mises en scène:

 

 

Après l'exploitation du DVD édité par le SCEREN-CNDP relatif aux "grands rôles" ,

et dont on peut voir un extrait ici,

 

 

voici le travail de synthèse produit en demi-groupe qui permet de faire apparaître les divers éclairages critiques quant au personnage d'Alceste:

 

  • La séquence théâtre est l'occasion de proposer des "concours de lecture" afin de proposer des défis de lecture à haute voix, dans le but de défendre un grand texte, et d'assumer son parti-pris de lecture.

La lecture n'est pas un acte anodin mais elle engage notre compréhension d'un texte ainsi que notre degré d'adhésion envers ce dernier. Elle engage également notre rapport aux autres, plus ou moins facilité et plus ou moins dynamique. Afin que chacun se prépare aux mieux à ces entraînements à la lecture en public, voici une grille d'évaluation de l'acte de lecture en classe, au format pdf, servant aussi bien avant qu'après la lecture en classe, pour se préparer ou bien comprendre son évaluation. 

 

 

  • Travail pour le lundi 17/02/2014 à rendre sur feuille. A partir de la mise en scène du Misanthrope par Stéphane BRAUNSCHWEIG du TNS vue en classe, vous rédigerez une critique étayée et structurée de cette mise en scène. Après avoir résumer l'intrigue très brièvement, vous exposerez les grands partis-pris de la mise en scène de Brauschweig puis détaillerez quelques aspects intéressants ou discutables de sa mise en scène. Vous vous référerez à des éléments précis de sa mise en scène, portant aussi bien sur la direction d'acteurs que le choix des décors ou costumes, et votre lecteur devra sentir  enfin si vous adhérez à non à une telle mise en scène.

 

Attention: le théâtre n'est pas qu'un texte , il suppose intonations, jeu d'acteur, déplacements, gestuelles, décors, interaction entre les acteurs etc. 

Vous pouvez vous inspirer de critiques de films ou de pièces telles qu'on les trouve dans les grands hebdomadaires de la presse nationale (Le Figaro, le Monde, pour les critiques ciné ou théâtre) ou dans les magazines spécialisés culturels (Télérama ou encore pour le théâtre voir les exemples de critiques, les Inrockuptibles ...) . En cinéma certains mensuels sont spécialisés dans la critique, comme Les Cahiers du cinéma (sur internet et largement diffusé dans le commerce) ou Positif, mensuels de référence. Des auteurs ou cinéastes eux-mêmes, comme Pasolini, réalisateur italien des années 60-70, ou François Truffaut ont même été critiques avant de se consacrer eux-mêmes au cinéma.  Un passionné de Truffaut a répertorié les critiques publiées par le cinéaste: http://nezumi.dumousseau.free.fr/trufcritiq.htm

Une critique doit ménager un savant dosage entre didactisme/divertissement (l'écrit ne doit pas virer à la conférence universitaire mais doit rester crédible et organisé en étapes significatives), entre parti pris assumé et mesure (on dépassera le simple "j'aime/j'aime pas") et doit se faire dans un style à la fois vif, enlevé, qui parle aux lecteurs, mais en restant plutôt littéraire. 

 

 


 

Séquence le récit au 19e siècle: O.Mirbeau 

Octave MIRBEAU, Le journal d'une femme de chambre

 

 

Séance du 17 mars 2014: Visionnage du film de Luis Buñuel

avec Jeanne Moreau dans le rôle de Célestine

 

 

Comparaison raisonnée selon différents critères d'analyse des discours filmique/romanesque ici, mise en forme tabulée par le camarade Noé C. 

 

Devoir en classe du lundi 24 mars 2014 : se préparer efficacement

Quelques indications relatives au contrôle de lecture de lundi 24 mars
et qui prendra la forme d'une interrogation de 50 mn sur l’œuvre lue par vos soins: le roman Le journal d'une femme de chambre d'Octave Mirbeau.

Ce seront des questions, vous vous en doutez relevant aussi bien du repérage, de la mémorisation de faits, identités, circonstances marquants du roman, se présentant sous la forme suivante:
un tiers de questions purement factuelles,
un tiers de questions de compréhension (quant aux mécanismes et "messages" du roman),
un tiers consacré à la micro-étude d'un extrait, sous la forme d'une partie de commentaire à rédiger sur un extrait du roman que je vous soumettrai.

J'aime, lorsque je lis un ouvrage, me questionner sur :

  • son titre (sa forme, la signification que je peux en comprendre, l'effet qu'il produit sur moi lecteur, ses implications et sous-entendus),
  • sur l'identité de son auteur, son œuvre en général (son parcours, sa bibliographie dans ses grandes lignes pour savoir à qui j'ai affaire),
  • sur l'apparition et l'identité des personnages principaux,
  • sur la situation d'énonciation (ou" communication"),
  • sur l'espace-temps (cadre spatio-temporel),
  • sur les différentes péripéties du roman, les grands tournants, les moments forts du roman.


Documents autorisés: stylos, feuille double pour rédiger le devoir, rien d'autre.
Le devoir sera compté en coefficient 1 et prendra sa place au sein du trimestre n°3.

 

 

Les (6) textes de la séquence

La séquence, téléchargeable au format pdf et comprenant six textes que nous étudierons, se présente sous la forme d'un groupement de textes portant sur une seule et même oeuvre. On appelle cela "une oeuvre intégrale par extraits". 

 

 

Devoir-maison à rendre pour le vendredi 05 avril 2014 dernier délai (salle 427):

Voir le sujet du devoir, téléchargeable  au format pdf. 

 

 

RDV salle cinéma du cdi du lundi 14 avril 2014

9h à 11h, la salle est d'ores et déjà réservée en vue  d'examiner une seconde (après celle de Buñuel, cf. supra) adaptation du roman de Mirbeau étudiée en classe: la règle du jeu, de Jean RENOIR (1939, durée 105 mn) . RDV devant la salle cinéma du cdi à 9h00.

 

 

On pourra consulter, pour information et par curiosité, deux plaquettes critiques et explicatives du film de RENOIR ici:

 

Devoir sur table 

le vendredi 11 avril 2014

au lycée DUBY

salle 108 pour la classe de 201

de 8h à 11h. Compte pour le 3e trimestre.

Précisions quant aux modalités de rédaction et d'évaluation:

Ce devoir ne m'était pas forcément nécessaire puisque notre calendrier de travaux et d'évaluations était déjà fixé, mais l'opportunité nous est offerte de nous éprouver en temps limité, et nous la saisirons pour faire le devoir n°3 du dernier trimestre, prenant la place de la dissertation-maison prévue, de ce fait annulée.

Durant ces trois heures (je vous surveillerai la première heure comme vous le voyez sur le document joint), vous aurez tout simplement   un commentaire de texte, portant sur un extrait de texte narratif (un récit de fiction, extrait d'un roman ou d'une nouvelle),
afin que cela reste inscrit dans la séquence en cours (nous étudions le roman de MIRBEAU).

En 3h vous disposerez du temps nécessaire, sur un exercice qui vous est désormais familier, le commentaire de texte, pour vous retrouver seuls face au texte,
avec tout le devoir à penser, structurer, rédiger intégralement,
sachant que la problématique ne vous sera pas fournie mais qu'un parcours de lecture (axes de commentaire) vous sera proposé.

Le devoir vous sera rendu évalué au retour des vacances de Pâques, le 05 mai 2014.

 

SUJET DU DEVOIR sur table disponible en pdf ici. 

 

Le sujet du devoir de contrôle de lecture

le sujet ayant été donné le lundi 24 mars en contrôle de lecture , corrigé en classe aussitôt, est disponible ici au format pdf.

 

Visionnage du vendredi 18 avril 2014 en classe entière: pour voir du "naturalisme " à l'écran

J. RENOIR adaptant Une partie de campagne, la nouvelle de Guy de Maupassant.

 

Jean RENOIR , le cinéaste, parlant de son adaptation:

 

 

Pour aller plus loin dans l'étude, voir ce site peaufiné par France5: http://education.francetv.fr/renoir/index.html?noredirection

 

Un extrait du film:

 

 

Retour sur la notion de "réalisme"

en prolongement de l'étude de MIRBEAU (récit réaliste au 19e)

 

Le réalisme au cinéma: séance 1/3, Ken Loach, "it's a free world"

 

 

Le réalisme au cinéma: séance 2/3, Truffaut, "Les 400 coups"

 

Le réalisme en peinture

Le vendredi 23/05, Retour sur la notion de "réalisme" en peinture: Gustave COURBET 

 

 

L'évolution du roman, l'évolution de la notion de "réalisme": un parallèle intéressant

Document de travail des séances de 1/2 groupe de la semaine du 26 au 30 mai 2014: 4 textes en pdf. 

 

 

Le réalisme au cinéma,  3/3 : "Rosetta" 

Le lundi 02 juin 2014, de 9h à 11h

un exemple de "réalisme" contemporain au cinéma, "Rosetta" des Frères Dardenne (1999, Belgique, palme d'or au festival de Cannes).