La version de votre navigateur est obsolète. Nous vous recommandons vivement d'actualiser votre navigateur vers la dernière version.

La L compte deux objets d'étude obligatoires supplémentaires en classe de première.

Le coefficient de l'écrit est de 3 pour tout L passant l'EAF, et de 2 à l'oral.

Du coup, contrairement aux séries S et ES, le L n'aura pas en tout 4 en coeff (2+2) mais bien 5 en coefficient au bac anticipé de français (3+2).

En dotation horaire, le cours spécifique au L en première donne 2h de plus dans l'emploi du temps, sous la bannière "littérature", à distinguer des cours de littérature étrangère (pour les L mais en langue vivante au choix de l'élève) et des cours de littérature AbiBac ou OIB.

Le programme intègre donc deux objets d'étude spécifiques:

  • Renaissance et Humanisme au XVIe siècle
  • Les réécritures.

Le professeur choisit les textes sur lesquels il veut se concentrer pour illustrer et faire vivre ces deux séquences imposées.

Pour l'année 2014/2015 nous commencerons par deux séquences,

l'une portant sur les réécritures francophones contemporaines (20e - 21e siècles) de Médée.

La seconde, à partir de février 2014, sur Renaissance et Humanisme.

 

Questions de 2nde partie d'oral sur les objets d'étude spécifiques à la série

Afin de reprendre divers enjeux et aspects du programme de L, ne pas hésiter à télécharger un document exploitable dans la révision programme de L, concernant la seconde partie de l'oral (entretien avec l'examinateur). 

 

SEMESTRE 1. Les réécritures: Médées contemporaines

Quelques outils de travail:

  • Les textes de la séquence

  1. Jean ANOUILH
  2. Max ROUQUETTE
  3. Laurent GAUDE
  4. Tom LANOYE
  5. Jean-René LEMOINE
  • Texte complémentaire:

Pascal QUIGNARD, Médéa (2011)

 

INFO VIE DE LA L :

Le mardi 14 octobre à 8h, diffusion du ballet "le songe de Médée" salle cinéma du CDI (Ballet d'Angelin Preljocaj, durée 40 ')

 

 * * *

TRAVAIL A FAIRE POUR la rentrée après les vacances de la TOUSSAINT : écrit d'invention

SUJET:

A partir de la mise en scène de la Médée de Max Rouquette par Jean-Louis Martinelli vous rédigerez, de façon structurée, illustrée et avec des arguments précis et variés, votre critique de ce spectacle vu en cours.

Vous pouvez aussi vous appuyer en partie sur le dossier pédagogique de la pièce telle que montée par JL Martinelli disponible ici.

Vous pouvez aussi revoir un extrait ici sur dailymotion (page des Amandiers, dont JL Martinelli est le directeur.)

 

 * * *

  • Une frise réalisée par une élève de l'an dernier, qui synthétise et fait apparaître les réemplois de Médée en littérature

 

 

 

  • Un document synthétique faisant apparaître les apports des sciences humaines (histoire, histoire des religions, anthropologie) sur la notion de "mythe" appliquée à Médée.
  •  Le tableau de Delacroix, Médée furieuse

 

 

  • et le tableau de Cézanne que nous étudierons

 

  • La photo du film de Pasolini (largement inspiré de la Médée d'Euripide) avec Maria CALLAS dans le rôle-titre

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  • Pasolini qui s'exprime à propos du choix de la Callas qu'il justifie par la notion d' "archétype":

 

    • Le ballet de Prejlocaj (Opéra de Paris, 2004), un extrait ici: 

 

 

2nd semestre: Renaissance et Humanisme, vers un espace culturel européen au 16e s

Document de présentation de la séquence

Document de travail de la séance du vendredi 16 janvier 2015 (première heure): présentation de l'objet d'étude (exploitation du document au format powerpoint sous forme de diaporama en classe). Ici, téléchargeable, la version pdf.

 

TEXTES DONNANT LIEU A LECTURES ANALYTIQUES:

 

Oeuvre intégrale: sonnets de Louise LABE

OEUVRE INTÉGRALE servant de support à l'étude: Louise Labé, sonnets in œuvres poétiques (Gallimard Poésie)

Acheter le recueil et l'avoir intégralement parcouru en première lecture (avant l'étude de détail en classe) pour le 30 janvier 2014.

 

Pour se familiariser avec la poétesse, pur produit humaniste au milieu du 16e siècle:

http://www.franceculture.fr/oeuvre-louise-labe-de

 

Devoir de dissertation à rendre sur feuille pour le LUNDI 11 mai 2015:

Dans le premier livre des Essais, Michel de Montaigne explique que, pour se former, il faut « frotter et limer notre cervelle contre celle d’autrui ». En quoi peut-on dire que l’humanisme, à la Renaissance, se caractérise par une ouverture à l’autre et une interrogation sur l’autre ? 
Vous répondrez à cette question en vous appuyant sur les textes du corpus et sur vos connaissances et lectures personnelles.

Ici, téléchargeable en pdf la copie d'une élève de la classe (avec son accord) ayant obtenu 19/20 au devoir.