La version de votre navigateur est obsolète. Nous vous recommandons vivement d'actualiser votre navigateur vers la dernière version.

Les textes étudiés sont extraits de livres à se procurer, détail ici, suivant le cadrage ministériel suivant: http://www.education.gouv.fr/cid53318/mene1019760a.html 

Ici les élèves pourront télécharger séquence après séquence, les extraits donnant lieu à des études approfondies ("lectures analytiques") menées en classe. L'élève pourra en outre télécharger ci-dessous les documents iconographiques également exploités en cours et les ranger dans son classeur.

 

A chaque séance de cours tout au long de la séquence entamée, les élèves disposeront de leurs textes, extraits ou oeuvres intégrales.

Genres et formes de l'argumentation, 17e-18e s.

Séquence préparatoire

séquence d'approche du Classicisme, textes & documents (corpus imprimé déjà distribué en classe)

 

Annexe iconographique 

Ph. de CHAMPAIGNE, Vanité (1646)Ph. de CHAMPAIGNE, Vanité (1646)

 

La séquence proprement dite: Madame de la FAYETTE

à porter à compter du lundi 17/09;

à télécharger au format pdf, la séquence étudiée en cours: La Princesse de Montpensier.

 

Adaptation de la nouvelle par B. TAVERNIER (2010)

bande-annonce

 

Groupement sur la constance/l'inconstance: argumentation directe & indirecte

 

Le récit et la nouvelle au 19e s., réalisme & naturalisme.

à télécharger au format pdf, la séquence étudiée en cours: Maupassant, Une partie de campagne.

 

Annexe textuelle

ouverture de l'explication de texte n°3 (la scène d'amour)

Extrait de FLAUBERT, Madame Bovary (1857), II, 9

 

Annexe iconographique

Henri CARTIER-BRESSON, Les bords de Marne (1938)Henri CARTIER-BRESSON, Les bords de Marne (1938)

 

Document iconographique cimplémentaire: P.-A. RENOIR, Le moulin de la galette  (1876)Sur l'esthétique impressionniste, peinture anti-académique:

 

 

 

L'adaptation de MAUPASSANT par Jean RENOIR (1946)

 

RENOIR chez nous en Provence

 

 

La comédie & la tragédie au 17e s.: le classicisme.

Les textes à l'étude

 

Situation de la pièce, contexte historique, enjeux 

présentation du contexte et des enjeux (notamment dans la relation Néron/Agrippine) par le metteur en scène Stéphane BRAUNSCHWEIG

 

Extraits vidéo

(mise en sc. JL MARTINELLI, Nanterre-Amandiers)

 

Scène d'exposition

 III, 8 


 

Mise en scène de JL Martinelli (Les Amandiers)

Dossier de presse à télécharger en pdf 

 

Note d'intention par le metteur en scène

Non seulement Racine nous mène au cœur des passions en creusant les contradictions de la sphère intime, en particulier dans les effets qu’elles peuvent avoir dans le champ politique, mais il est aussi un maître du suspense. Il nous oblige à avoir envie de connaître la suite des aventures de ses héros.

Il ne lui faut pas plus de quatre vers pour poser les deux protagonistes : un empereur, Néron, et une mère impératrice, Agrippine, venant au chevet de son fils, dont la chambre lui est à présent interdite. La mère surprotectrice est, dès lors, privée de son rôle. Double négation de son existence, en tant que mère et en tant qu’impératrice.

Nous ne pouvons réduire une œuvre classique à un simple commentaire de notre actualité, même si les intrigues du Palais impérial romain n’ont rien à envier aux intrigues des Palais de la République. Ce n’est pas l’actualité qui nous conduit vers la réalisation de ce Britannicus, mais bel et bien Racine et l’histoire de Rome qui nous permettent une lecture active de notre actualité. Mais ces rapprochements, le metteur en scène n’a pas à les induire, à les souligner. Ce serait réduire la portée de l’œuvre qui chemine de Rome à aujourd’hui. Il n’a pas à faire le travail du spectateur, il cheminera par lui-même du Palais de l’Empire romain aux ors de la République… Ne pas se laisser embarquer par la machine du langage. Rester dans le concret de la langue. Dans ce théâtre, on ne parle jamais pour soi ou pour exprimer un sentiment. On fabrique du discours pour modifier l’autre. Il faut prendre le temps de la langue. S’arrêter si nécessaire. Racine peut se jouer calmement et doucement. J.-L. M. (Notes de répétitions).

 

Une critique de la mise en scène de MARTINELLI

parue dans le quotidien national Libération , téléchargeable en pdf 

 

 

Poésie du 19e au 20e s., du Romantisme au Surréalisme.

à télécharger au format pdf, la séquence étudiée en cours: Eluard, Capitale de la Douleur.

 

Cours sur la poésie 

à télécharger, synthèse par le CNED

 

Aborder le genre poétique

Un site où écouter de la poésie

 

Faire entendre la poésie

 

Présentation de Paul Eluard

problématisation du "cas Eluard" par Daniel BERGEZ

 

Conférence sur Paul Eluard

 

Portrait de Gala par Max Ernst (1924)

https://www.metmuseum.org/fr/art/collection/search/490182https://www.metmuseum.org/fr/art/collection/search/490182

 Max ERNST

présentation du curateur de la rétrospective sur le peinture par R. BOUVIER (fondation BEYELER)

 

 

Poème: "l'amoureuse"

http://www.gallimard.fr/Catalogue/GALLIMARD/Poesie-Gallimard/Capitale-de-la-douleur-suivi-de-L-amour-la-poesiehttp://www.gallimard.fr/Catalogue/GALLIMARD/Poesie-Gallimard/Capitale-de-la-douleur-suivi-de-L-amour-la-poesie

Ouverture Histoire des Arts

L'artiste et la muse: ELUARD et Gala, CHAGALL et Bella

https://www.beauxarts.com/grand-format/bella-rosenfeld-leternelle-fiancee-de-marc-chagall/

 

 

Interview des petites filles de CHAGALL

 

 

Bonus vidéo

JL GODARD / Anna Karina : récitation d'ELUARD

 

La terre "bleue comme une orange", une aberration poétique ?